Beaucoup de femmes ont l’habitude de dormir en pyjama et en culotte. Or, ce n’est pas une pratique recommandée pour avoir un vagin en bonne santé.

En effet, les femmes ont conscience qu’il ne faut pas dormir avec le soutien-gorge. Il en est de même pour le sous-vêtement féminin. Des études ont prouvé qu’il n’est pas bon pour les femmes de conserver ce bout de tissu pour dormir Cette pratique ne leur permet pas d’avoir un vagin en bonne santé.

Voir aussi : fertilité et accompagnement psychologique, est-ce nécessaire pour tomber enceinte ?

 

Dormir sans culotte pour avoir un vagin en bonne santé

Les risques lorsque les femmes dorment avec des culottes

De nombreux risques ont été prouvés et démontrés par des études. Les conclusions de celles-ci motivent les femmes à dormir sans culotte.

Alyssa Dweck, gynécologue et auteure du livre “V is for Vagina”, s’est exprimée sur la question. Lors d’une interview donnée au magazine américain Shape, elle affirme que les culottes, surtout les modèles non-absorbants, accumule l’humidité. Ce phénomène peut être dangereux pour les parties intimes féminines. Cela peut provoquer des infections comme les mycoses ou encore des infections urinaires.

La santé du sexe féminin est notamment mise en péril en été. La transpiration due à la chaleur augmente les risques.

De plus, le médecin infectiologue Jean-Marc Bohbot, également spécialisé en infections génito-urinaires, s’est exprimé à ce sujet dans le Figaro.

Il met en avant, lors de cette interview, les nombreux risques que comporte le fait que les femmes dorment avec une culotte :

  • Les frottements avec les parties intimes féminines sont nombreux pendant la nuit. Les parties génitales peuvent ainsi souffrir d’irritations mécaniques. Cela est accentué chez les femmes ayant une vulve fragile. Les irritations des parties intimes provoquées par les frottements à répétition peuvent créer un inconfort, des démangeaisons et des brûlures.
  • Les sous-vêtements des femmes sont le plus souvent en synthétique. Ils motivent la prolifération des bactéries. En effet, ce type de lingerie intime retient l’humidité au niveau du vagin et favorise le développement de champignons.
  • La culotte favorise le passage des germes à travers l’anus ou la vessie au vagin. Ce phénomène est l’une des causes les plus répandues pour les infections urinaires.

Voir aussi : temps pour tomber enceinte, quelle est la durée moyenne ?

 

Les solutions pour avoir un vagin en bonne santé

Pour avoir un vagin en bonne santé, il existe des techniques et des astuces.

Au moment du coucher, le médecin Jean-Marc Bohbot encourage les femmes à laisser respirer leurs parties intimes. Pour toutes les personnes ne souhaitant pas se coucher uniquement avec une chemise de nuit ou une nuisette, l’alternative est d’opter pour un bas ample. Cela peut être un boxer, un short ou un pantalon de pyjama. Le fait que le modèle soit large évite les frottements avec le sexe féminin.

De plus, redoublez d’attention en été. Période où les baignades sont nombreuses, le contact avec un maillot de bain est permanent. Cette humidité favorise les infections. Veillez ainsi à ne pas porter un bas de maillot de bain mouillé trop longtemps. Dans le cas contraire, vous risquez de favoriser les mycoses ou les infections urinaires.

Ce point est également valable pour les vêtements trempés ou humides. Les bactéries se développent rapidement dans les environnements sombres et humides.

Enfin, des études ont également prouvé que l’épilation intégrale du maillot peut avoir des effets sur la santé du vagin. Les poils pubiens protègent les parties intimes féminines des bactéries et des virus existants. En 2017, le journal Sexually Transmitted Infections renforce cette affirmation. Ils indiquent que les femmes procédant à l’épilation intégrale sont 2,6 fois plus victimes de ce type de dérangement et inconfort vaginal.

 

Et pour les hommes ?

Le risque est également présent chez les hommes. Néanmoins, les raisons sont différentes. 

Des chercheurs de l’Université de Stanford (États-Unis) et du National Institute of Child Health and Human Development ont procédé à une étude. Ils ont prouvé que les garçons ayant des sous-vêtements trop moulants voyaient leur fertilité affectée.

Pendant un an, ils ont suivi 500 hommes dans le but d’étudier la qualité du sperme.

Selon leur conclusion, les personnes avec des sous-vêtements amples et dormants nus la nuit ont un sperme de meilleure qualité. Ceux qui portent des caleçons ou vêtements serrés ont des spermatozoïdes moins mobiles.

Avoir un vagin en bonne santé passe par le fait de dormir sans culotte ou avec des vêtements amples afin d’éviter les contacts et les frottements. Sans cela, les risques d’infections ou d’infections urinaires sont plus élevés.